Editorial

Christoph Hein fait partie de mes écrivains préférés. C'est donc avec beaucoup de plaisir que j'ai assisté mercredi dernier à la lecture publique organisée à Nantes par le Centre culturel franco-allemand de cette ville avec l'auteur. Des extraits de son roman Frau Paula Trousseau ont été lus, certains en allemand, d'autres en français, devant un public nombreux et attentif. Dans la discussion qui a suivi, Christoph Hein a fait preuve à la fois de simplicité et d'humour.

Parmi les réponses de l'auteur, j'ai particulièrement noté celles-ci :

Enfin, Christoph Hein nous a rapporté une anecdote révélatrice des absurdités auxquelles a pu conduire le dogmatisme en matière artistique à l'ouest comme à l'est. Lorsque les académies des arts plastiques de l'ex-RDA et de la RFA ont entrepris de fusionner, après la réunification, elles se sont trouvées dans une situation très difficile, car à l'ouest les tenants de l'art figuratif n'étaient pas en odeur de sainteté, tandis qu'à l'est, c'est l'abstraction qui n'avait pas sa place dans l'institution... Ainsi se sont retrouvés face à face deux camps irréductibles.

Pour en savoir plus sur Christophe Hein, vous pourrez vous reporter aux liens de la rubrique "Littérature" et à la liste de ses oeuvres traduites en français.

Vous pourrez également découvrir toutes les nouveautés de la mise à jour de ce site en vous reportant à la rubrique "Quoi de neuf ?".

Si vous le visitez pour la première fois, je vous conseille de consulter la page "Présentation", qui vous en expliquera l'objectif et la philosophie.

Bonne visite et à bientôt !

Jacques Omnès
(4 avril 2010)


Anciens éditoriaux
28.03.2010 - 21.03.2010 - 14.03.2010 - 07.03.2010 - 28.02.2010