Editorial


Berlin, Prenzlauer Berg (mai 2011) - (C) Jacques Omnès

L'EVENEMENT, cette semaine, c'est évidemment le cinquantième anniversaire de la construction du mur de Berlin. Mais prenons garde à ne pas rester le nez collé sur l'événement, précisément. Paul Laveau, dans son livre "Un Français à Weimar" (Editions Le Temps des Cerises), raconte comment le 10 novembre 1989, au lendemain de l'ouverture du Mur, le maire de Bordeaux, Jacques Chaban-Delmas, avait pu "occuper l'antenne [de France 3 Aquitaine] et donner son sentiment général de non-spécialiste", alors que le connaisseur de la RDA qu'il était était réduit à "commenter en voix off quelques images de Berlin."

"Cet épisode m'est revenu à la mémoire quand j'ai vu, vingt ans après, comment l'anniversaire était lui aussi accaparé par beaucoup de politiques se mettant en scène, de journalistes aussi catégoriques que mal informés, de vrais-faux témoins, de commentateurs passe-partout", continue celui qui a passé au total sept ans de sa vie en RDA.

Bien entendu, on ne peut faire le silence sur un événement aussi considérable que l'érection d'un mur au milieu de l'Allemagne, au milieu de l'Europe. Un mur qui allait pendant plus de 28 ans priver des personnes de la liberté de voyager, de la liberté de choisir leur vie et, plus grave encore, qui allait provoquer la mort de certaines d'entre elles. Difficile aussi d'échapper à la fascination des images spectaculaires qui ont accompagné l'événement. J'avoue y succomber moi-même. On trouvera donc dans cette mise à jour des liens en relation avec le 13 août 1961.

Mais, il faut aussi - il faut surtout - donner des clés pour comprendre l'évolution d'une société comme celle de la RDA. C'est ce que fait Sandrine Kott, dans l'ouvrage que j'ai déjà signalé la semaine dernière : "La RDA 1949-1989", (Collections Repères, La Découverte). Et pour vous donner envie de découvrir cette approche de la RDA, je mets des liens vers des publications de Sandrine Kott dans des revues.

C'est avec le même souci, donner à voir, à réfléchir sur des évolutions en profondeur de la société allemande, que j'ai rassemblé quelques liens vers des études et témoignages sur la gentrification de certains quartiers dans les grandes villes d'Allemagne, notamment à Berlin.

Et puis, beaucoup plus modestement, je poursuis la publication de mes notes de voyage de juillet-août 2005 dans l'est de l'Allemagne. Cette fois, je vous invite à me suivre à Dresde et à y faire un peu de tourisme, en attendant de vous emmener, la semaine prochaine, à Hoyerswerda, qui n'est pas vraiment une ville touristique, mais qui n'en est pas moins passionnante.

Comme d'habitude, vous trouverez les liens adéquats dans la rubrique Quoi de neuf ?

N'oubliez pas que vous pouvez également suivre à travers mes tweets l'actualité allemande presque au jour le jour.

Si vous visitez ce site pour la première fois, je vous conseille de consulter la page "Présentation", qui vous en exposera l'objectif et la philosophie.

Bonne visite et à bientôt !

Jacques Omnès
(13 août 2011)


Anciens éditoriaux

06.08.2011 - 30.07.2011 - 23.07.2011 - 16.07.2011 - 09.07.2011 - 02.07.2011 - 25.06.2011 - 18.06.2011 - 05.08.2010 - 25.07.2010 - 11.07.2010 - 04.07.2010 - 27.06.2010 - 06.06.2010 - 31.05.2010 - 19.05.2010 - 09.05.2010 - 02.05.2010 - 25.04.2010 - 18.04.2010 - 11.04.2010 - 04.04.2010 - 28.03.2010 - 21.03.2010 - 14.03.2010 - 07.03.2010 - 28.02.2010