Editorial

Je suis passablement agacé par les commentaire et déclarations politiques, souvent contradictoires, que j'entends et lis depuis le dernier accord européen de "sauvetage" de l'euro.

Il y a ceux qui crient cocorico et prétendent contre toute évidence que notre super-Zorro de président aurait fait triompher à Bruxelles les conceptions françaises sur les exigences allemandes.

Il y a ceux qui déplorent au contraire que la France ait cédé à Mme Merkel, mais en des termes qui relèvent plus d'un antigermanisme primaire aux relents antiboches que du refus raisonné d'une politique.

Et enfin, il y a ceux qui se réjouissent que la France et l'Allemagne aient réussi à se mettre d'accord sur des mesures censées mettre fin à la crise et qui entonnent l'hymne trop souvent rabaché à la gloire du couple-franco-allemand-seul-capable-de-sauver-l'Europe.

Je ne me reconnais dans aucune de ces positions. La France et l'Allemagne ont effectivement des divergences (sur le rôle de la BCE par exemple, sur l'attitude plus ou moins ferme à adopter à l'égard des Etats affectés par la "crise de la dette", etc.), mais elles ont trouvé un compromis que l'on ne peut que regretter, car il ne remet pas en cause fondamentalement la dictature des "marchés". L'une et l'autre restent dans le cadre d'une Europe soumise aux exigences des banques et de la spéculation. Je ne veux pas de cette Europe-là, ni d'une coopération franco-allemande qui s'inscrit dans ce cadre. Je suis pour une Europe au service des peuples et donc pour le resserrement des liens entre les peuples allemand et français pour mettre fin à des politiques qui, des deux côtés du Rhin, se traduisent par toujours plus de précarité et de pauvreté pour la majorité, toujours plus de profits pour une minorité. Aimer la France, aimer l'Allemagne ne signifie pas obligatoirement approuver l'action de leurs gouvernements...

Jacques Omnès
(29 octobre 2011)


Pour accéder aux mises à jour de cette semaine, rendez-vous, comme d'habitude à la rubrique Quoi de neuf ?

Vous pouvez également suivre à travers mes tweets l'actualité allemande presque au jour le jour.

Si vous visitez ce site pour la première fois, je vous conseille de consulter la page "Présentation", qui vous en exposera l'objectif et la philosophie.

Bonne visite et à bientôt !

 


Anciens éditoriaux

22.10.2011 - 15.10.2011 - 08.10.2011 - 01.10.2011 - 24.09.2011 - 17.09.2011 - 10.09.2011 - 03.09.2011 - 27.08.2011 - 20.08.2011 - 13.08.2011 - 06.08.2011 - 30.07.2011 - 23.07.2011 - 16.07.2011 - 09.07.2011 - 02.07.2011 - 25.06.2011 - 18.06.2011 - 05.08.2010 - 25.07.2010 - 11.07.2010 - 04.07.2010 - 27.06.2010 - 06.06.2010 - 31.05.2010 - 19.05.2010 - 09.05.2010 - 02.05.2010 - 25.04.2010 - 18.04.2010 - 11.04.2010 - 04.04.2010 - 28.03.2010 - 21.03.2010 - 14.03.2010 - 07.03.2010 - 28.02.2010