Editorial

J'ai évoqué dans l'éditorial de la semaine dernière  l'Allemagne que j'aime, celle qui, fidèle aux valeurs humanistes, s'oppose aux résurgences de forces que l'on aimerait voir appartenir définitivement au passé. Cette Allemagne peut s'appuyer sur une tradition ancienne de lutte contre l'arbitraire, contre la barbarie parfois, pour la liberté et l'émancipation humaine.

Il n'y a pas si longtemps, elle s'est encore incarnée dans ces intellectuels, ces artistes, ces militants politiques et syndicalistes allemands qui résistèrent au régime hitlérien. Beaucoup furent contraints de s'exiler et de poursuivre le combat à partir de l'étranger.

J'ai découvert, un peu par hasard, au gré de mes recherches sur Internet, un site où la
Deutsche Bibliothek de Francfort et la Deutsche Bücherei de Leipzig mettent à disposition du public des périodiques numérisés provenant des archives de ces exilés. Au même moment, j'apprenais en lisant le dernier numéro du Magazine Littéraire que venait de paraître la première traduction française du pamphlet écrit en 1939 par Thomas Mann contre le nazisme : "Dieser Krieg" ("Cette guerre"). Ce même magazine publie un dossier conséquent sur "Les écrivains et l'Occupation".

Voilà qui me rappelle une partie de ma vie, où,
dans l'équipe du regretté Gilbert Badia, j'ai consacré  beaucoup de temps à l'étude des relations entre l'émigration politique allemande en France et les organisations et partis français de 1933 à 1940. J'avais notamment réalisé un travail sur l'INFA, Institut pour l'Etude du Fascisme, créé à Paris en 1933, où antifascistes français et allemands collaborèrent pendant deux ans.

Cette semaine, plusieurs liens rappellent l'histoire de ces émigrés qui furent l'honneur de l'Allemagne au moment où ses dirigeants plongeaient le pays et une bonne partie de l'Europe dans la barbarie. C'est un hommage que je leur rends. Et une contribution de mon ami Jean Pierre Landais évoque de manière originale l'attentat
du 20 juillet 1944 contre Hitler. Elle complètera judicieusement les références déjà disponibles dans ma page "Histoire" sur la résistance allemande au nazisme.

Je vous laisse découvrir ces nouveautés et quelques autres

Bonne lecture et ... à la semaine prochaine.


Jacques Omnès
(25 février 2012)


Nantes

Un débat citoyen de l’Association l’Huma-Café®


LES ECRIVAINS ALLEMANDS de l’EST

20 ans après la chute du Mur de Berlin

l’approche sans tabou d’une production littéraire

inscrite dans l’Histoire


avec Régine MATHIEU

Professeure agrégée en classes préparatoires


VENDREDI 2 MARS
18 h au Salon de Musique


Pour plus de détails, cliquez ici

Pour accéder aux mises à jour de cette semaine, rendez-vous, comme d'habitude à la rubrique Quoi de neuf ?

Vous pouvez également suivre à travers
mes tweets l'actualité allemande presque au jour le jour.

Si vous visitez ce site pour la première fois, je vous conseille de consulter la page "Présentation", qui vous en exposera l'objectif et la philosophie.

Bonne visite et à bientôt !


Anciens éditoriaux
18.02.2012 - 11.02.2012 - 28.01.2012 - 21.01.2012 - 14.01.2012 - 07.01.2012 - 31.12.2011 - 17.12.2011 - 10.12.2011 - 03.12.2011 - 26.11.2011 - 19.11.2011 - 12.11.2011 - 05.11.2011 - 29.10.2011 - 22.10.2011 - 15.10.2011 - 08.10.2011 - 01.10.2011 - 24.09.2011 - 17.09.2011 - 10.09.2011 - 03.09.2011 - 27.08.2011 - 20.08.2011 - 13.08.2011 - 06.08.2011 - 30.07.2011 - 23.07.2011 - 16.07.2011 - 09.07.2011 - 02.07.2011 - 25.06.2011 - 18.06.2011 - 05.08.2010 - 25.07.2010 - 11.07.2010 - 04.07.2010 - 27.06.2010 - 06.06.2010 - 31.05.2010 - 19.05.2010 - 09.05.2010 - 02.05.2010 - 25.04.2010 - 18.04.2010 - 11.04.2010 - 04.04.2010 - 28.03.2010 - 21.03.2010 - 14.03.2010 - 07.03.2010 - 28.02.2010 -