Editorial

Pas de coup de colère cette semaine, contrairement à mon édito de la semaine dernière. Ce qui ne signifie pas que les raisons de ma mauvaise humeur auraient disparu : Madame Merkel maintient en effet imperturbablement le cap vers une politique européenne d'austérité et de capitulation devant les puissances financières avec un entêtement digne d'une meilleure cause.

La mise à jour de cette semaine ne manquera donc pas de rappeler, à l'aide de liens vers des articles et documents récents, que l'Allemagne n'est décidément pas un modèle dont on pourrait actuellement s'inspirer. Les inégalités, la précarité, la pauvreté continuent d'y faire des ravages.

Mais, l'Allemagne c'est aussi, heureusement, autre chose. Un pays à découvrir, comme l'explique ces Français(es) qui se se sont installé(e)s pour un temps plus ou moins long de l'autre côté du Rhin. Leurs blogs nous révèlent des aspects de la vie quotidienne et de la culture de nos voisins. Vous en trouverez de nouveaux exemples avec cette mise à jour hebdomadaire.

Et puis il y a cette littérature allemande contemporaine, si riche, pour nous consoler un peu... J'ai choisi cette semaine d'attirer votre attention sur un auteur, Ingo Schulze, que j'aime beaucoup. Je l'avais découvert en 1998 au moment de la sortie de "Simple Storys" (publié depuis en français sous le titre "Histoires sans gravité") et apprécié toute la subtilité avec laquelle l'auteur évoque les bouleversements du quotidien des Allemands de l'est après la réunification. J'avais moins apprécié "Neue Leben" (titre français : "Vies nouvelles"), que j'avais trouvé un peu indigeste. En revanche, "Adam und Evelyn" ("Adam et Evelyne"), où Ingos Schulze renoue avec la forme courte, m'avait séduit et je me régale actuellement à la lecture de "Handy" ("Portable"). Les quelques liens que j'ai mis sur cet auteur, pour compléter ceux déjà proposés dans la page "Littérature", n'ont aucune prétention à l'exhaustivité. Ils visent simplement à donner envie, notamment aux non germanophones, de découvrir un auteur allemand contemporain très attachant. Ils trouveront, en complément, dans la page "Traduit de l'allemand" les références des traductions en français.

Bien entendu, la RDA n'est pas oubliée ni, plus généralement, l'histoire de l'Allemagne.

Les fans de mon ami Jean-Pierre Landais pourront visiter sous sa houlette le château de Bruchsal.

Et les amoureux de langue allemande pourront à nouveau tester leurs connaissances.

Je vous laisse donc découvrir les nouveautés de cette semaine rassemblées dans la page Quoi de neuf ?

Je vous souhaite une bonne lecture et vous dis à bientôt...

Jacques Omnès

(28 octobre 2012)

Vous pouvez également suivre à travers mes tweets l'actualité allemande presque au jour le jour.

Si vous visitez ce site pour la première fois, je vous conseille de consulter la page "Présentation", qui vous en exposera l'objectif et la philosophie.

Si vous souhaitez être informé(e) régulièrement des mises à jour de ce site, faites-le moi savoir par un message en cliquant ici.

Anciens éditoriaux
21.10.2012 - 23.09.2012 - 15.09.2012 - 09.09.2012 - 02.09.2012 - 18.08.2012 - 05.08.2012 - 30.07.2012 - 21.07.2012 - 27.06.2012 - 10.06.2012 - 03.06.2012 - 28.05.2012 - 20.05.2012 - 13.05.2012 - 15.04.2012 - 01.04.2012 - 24.03.2012 - 17.03.2012 - 10.03.2012 - 04.03.2012 - 25.02.2012 - 18.02.2012 - 11.02.2012 - 28.01.2012 - 21.01.2012 - 14.01.2012 - 07.01.2012 - 31.12.2011 - 17.12.2011 - 10.12.2011 - 03.12.2011 - 26.11.2011 - 19.11.2011 - 12.11.2011 - 05.11.2011 - 29.10.2011 - 22.10.2011 - 15.10.2011 - 08.10.2011 - 01.10.2011 - 24.09.2011 - 17.09.2011 - 10.09.2011 - 03.09.2011 - 27.08.2011 - 20.08.2011 - 13.08.2011 - 06.08.2011 - 30.07.2011 - 23.07.2011 - 16.07.2011 - 09.07.2011 - 02.07.2011 - 25.06.2011 - 18.06.2011 - 05.08.2010 - 25.07.2010 - 11.07.2010 - 04.07.2010 - 27.06.2010 - 06.06.2010 - 31.05.2010 - 19.05.2010 - 09.05.2010 - 02.05.2010 - 25.04.2010 - 18.04.2010 - 11.04.2010 - 04.04.2010 - 28.03.2010 - 21.03.2010 - 14.03.2010 - 07.03.2010 - 28.02.2010 -