Editorial


Le bâtiment où mon père a commencé sa guerre sur mer
Les relations entre la France et l'Allemagne n'ont pas toujours été idylliques. Doux euphémisme. L'approche du centenaires de la Première Guerre mondiale nous le rappelle. Et le deuxième conflit mondial est également toujours présent dans notre mémoire collective et parfois dans nos souvenirs personnels, directement - en tant qu'anciens acteurs ou victimes de cette tragédie - ou indirectement à travers la biographie de nos ascendants.

Il se trouve justement qu'au hasard de mes recherches sur la Toile je suis tombé sur un site qui s'est fixé pour tâche de recenser les marins français qui ont participé à la dernière guerre. Les visiteurs sont invités à communiquer les informations dont ils peuvent disposer sur tel ou tel membre de la Royale. Et parmi ces avis de recherche, il y en avait un concernant un certain Jacques Omnès, dont on savait simplement qu'en 1939 il était à bord du bateau école de l'école des mousses de Brest : "L'Armorique".

Avec un petit pincement au coeur, j'ai donc consulté les papiers militaires de mon père. Le matricule correspondait à celui de la personne recherchée. De plus, ses différents embarquements de 1938 à 1945 étaient listés dans son livret de réserviste. Les quelques conversations que j'avais eues avec lui sur cette période sont remontées à ma mémoire et l'envie irrépressible d'essayer de retracer le parcours qui l'a mené de la marine vichyste à la participation à la guerre contre l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste. Il me faut pour cela approfondir mes - jusque-là trop vagues - connaissance sur le rôle de l'amiral Darlan et sur les rapports entre de Gaulle et Giraud, me renseigner sur les opérations dans lesquelles ont été engagés les bâtiments sur lesquels a navigué mon père, essayer de reconstituer leurs mouvements. A travers le cas particulier de mon père, c'est un - tout petit - fragment de la grande histoire que j'essaie actuellement de restituer et qui concerne directement les relations franco-allemandes.

Cette quête a eu des retombées sur la mise à jour de cette semaine, avec par exemple un lien vers l'article sur "La Kriegsmarine et les deux France" récemment publié dans la Revue historique des armées, mais aussi avec les passionnant cahiers de Jean-Louis Morvan, prisonnier de guerre en Allemagne de 1940 à 1945, trouvés par hasard parmi les réponses du moteur de recherche.

Les liens vers des documents concernant la "nouvelle affaire Heidegger" ne doivent en revanche rien au hasard. C'est après avoir écouté l'émission d'Alain Finkielkraut sur France Culture le 7 décembre que j'ai cherché des informations complémentaires sur les accusations d'antisémitisme qui ressurgissent contre le philosophe allemand.

Et le présent nous renvoie encore à un certain passé de l'Allemagne avec la demande d'interdiction du parti néonazi NPD introduite par le Bundesrat.

Enfin, un lien vers un dossier littéraire de la revue Germanica ("Ecritures des deux guerres mondiales") vient éclairer sous un autre angle la thématique des relations agitées avec notre voisin d'outre-Rhin. Sans oublier les documents sur le "pape" de la critique littéraire allemande récemment décédé, Marcel Reich-Ranicki, dont la vie a été profondément marquée par la période sombre qu'a traversée l'Allemagne au cours du siècle dernier.

Qu'on se rassure cependant ! La présence massive de la thématique du nazisme et de la guerre dans cette mise à jour ne signifie pas  - les visiteurs assidus de ce site le savent bien - que pour moi l'Allemagne se résumerait à ces tristes souvenirs. Chacun pourra s'en convaincre dans les semaines à venir.

En attendant, je vous invite à ouvrir la page Quoi de neuf ?  Bonne lecture et à bientôt !

Jacques Omnès

(9 décembre 2013)
"Mes Allemagnes" signale :
  • Odile Banyahia-Kouider, L'Allemagne paiera, Fayard, 2013
  • Bernard Maris, L'homme dans la guerre - Maurice Genevoix face à Ernst Jünger, Bernard Grasset, 2013
  • Allemagne : un modèle à ne pas suivre, L'Economie politique n° 60, octobre 2013

Vous pouvez également suivre à travers mes tweets l'actualité allemande presque au jour le jour.

Si vous visitez ce site pour la première fois, je vous conseille de consulter la page "Présentation", qui vous en exposera l'objectif et la philosophie.

Si vous souhaitez être informé(e) régulièrement des mises à jour de ce site, faites-le moi savoir par un message en cliquant ici.

Anciens éditoriaux
02.12.2013 - 20.01.2013 - 11.11.2012 - 04.11.2012 - 28.10.2012 - 21.10.2012 - 23.09.2012 - 15.09.2012 - 09.09.2012 - 02.09.2012 - 18.08.2012 - 05.08.2012 - 30.07.2012 - 21.07.2012 - 27.06.2012 - 10.06.2012 - 03.06.2012 - 28.05.2012 - 20.05.2012 - 13.05.2012 - 15.04.2012 - 01.04.2012 - 24.03.2012 - 17.03.2012 - 10.03.2012 - 04.03.2012 - 25.02.2012 - 18.02.2012 - 11.02.2012 - 28.01.2012 - 21.01.2012 - 14.01.2012 - 07.01.2012 - 31.12.2011 - 17.12.2011 - 10.12.2011 - 03.12.2011 - 26.11.2011 - 19.11.2011 - 12.11.2011 - 05.11.2011 - 29.10.2011 - 22.10.2011 - 15.10.2011 - 08.10.2011 - 01.10.2011 - 24.09.2011 - 17.09.2011 - 10.09.2011 - 03.09.2011 - 27.08.2011 - 20.08.2011 - 13.08.2011 - 06.08.2011 - 30.07.2011 - 23.07.2011 - 16.07.2011 - 09.07.2011 - 02.07.2011 - 25.06.2011 - 18.06.2011 - 05.08.2010 - 25.07.2010 - 11.07.2010 - 04.07.2010 - 27.06.2010 - 06.06.2010 - 31.05.2010 - 19.05.2010 - 09.05.2010 - 02.05.2010 - 25.04.2010 - 18.04.2010 - 11.04.2010 - 04.04.2010 - 28.03.2010 - 21.03.2010 - 14.03.2010 - 07.03.2010 - 28.02.2010 -