Actualité linguistique
Cette rubrique signale des expressions d'actualité, glanées notamment dans la presse allemande. Elle est renouvelée fréquemment. Un lien vers des archives permet de consulter les articles précédents (certains, repris de mon ancien site, remontent à quelques années).
der Anwesenheitswahn

La nouvelle ministre du travail, Andrea Nahles (SPD), vient de forger un néologisme : "der Anwesenheitswahn". La citation reprise par tous les médias :

"Die neue Bundesarbeitsministerin Andrea Nahles (SPD) plädiert für eine familienfreundlichere Arbeitskultur in Unternehmen. 'Wir müssen Vollzeit neu definieren', sagte Nahles der Bild-Zeitung vom Mittwoch.'Mit dem Anwesenheitswahn muss Schluss sein, denn Familien brauchen auch Zeit.'"
[Die Welt, 18. Dezember 2013]

On pourrait être tenté de voir dans ce mot, composé de "die Anwesenheit", "la présence", et "der Wahn", qui désigne une sorte d'obsession pathologique, l'équivalent du français "présentéisme". Mais les chose sont un peu plus compliquées. Pour la ministre allemande, le phénomène qu'elle dénomme désigne une tendance de certains salariés allemands à faire passer l'entreprise avant la vie de famille. En français, si le "présentéisme" désigne bien un phénomène nuisible à la santé du salarié, il est également vu comme un obstacle à la productivité dans l'entreprise :

"Définition :
Phénomène selon lequel un salarié est à son lieu de travail de façon assidue alors que son état de santé physique ou mentale ne lui permet pas d'être pleinement productif."

[http://www.oqlf.gouv.qc.ca/ressources/bibliotheque/dictionnaires/terminologie_relations_professionnelles/
presenteisme.html]

"L’absentéisme professionnel recule. Mais parallèlement à cette diminution, on assiste depuis une quinzaine d’années à la croissance sur le terrain d’un autre phénomène complexe, le présentéisme ou « démission intérieure ». Un travailleur souffrant physiquement ou mentalement s’efforce d’être présent sur les lieux de son travail et d'exercer ses fonctions.
Le présentéisme est en quelque sorte la face cachée de l’absentéisme, il constitue également une situation de « burn-out » . Le salarié est présent physiquement mais psychiquement absent. Certains employés donnent l’impression qu’ils réalisent leur travail mais en réalité, le rendement se voit fortement affecté. Derrière la présence physique se cache un désengagement qui risque de finir en absentéisme."
[http://www.express.be/business/fr/hr/le-presenteisme-au-travail-la-face-cache-de-labsentisme/176644.htm]


Archives
Merci de m'envoyer vos remarques, commentaires, suggestions dans ma

boîte aux lettres.
Page mise à jour le 13 janvier 2014