Wendeliteratur
(Littérature du "tournant")


Les événements qui ont abouti à la chute du Mur le 9 novembre 1989 et à la "réunification" le 3 octobre 1990 ont servi - et servent encore - de sujet principal ou de toile de fond à de nombreuses oeuvres littéraires en Allemagne. On les regroupe généralement sous le nom de "Wendeliteratur" ("littérature du tournant"). Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive de titres, qui sera complétée progressivement. Les ouvrages sans commentaires sont des livres que je n'ai pas encore lus.

Pour des liens sur le sujet, cliquez ici.

Thomas BRUSSIG

  • Helden wie wir, S. Fischer Verlag, 1995
  • Wie es leuchtet, S. Fischer Verlag, 2004
    J'ai beaucoup aimé ce roman malgré un certain nombre de critiques négatives lues dans la presse allemande. Brussig livre avec beaucoup d'humour une image vivante et diversifiée de la chute du Mur et des bouleversements qui l'ont suivie. Selon mes informations, il ne serait pas envisagé de le traduire en français en raison du nombre de pages... Dommage pour les lecteurs français, qui auraient pu, à travers cette oeuvre littéraire, se faire une idée concrète de ce qu'a été le "tournant" des années 1989-1990.

Günter GRASS

  • Ein weites Feld, Steidl Verlag, 1995
    Un roman très riche mais exigeant pour le lecteur. Du Günter Grass, quoi...

Christoph HEIN

  • Willenbrock, Suhrkamp Verlag, 2001
    Un roman assez sombre qui montre la difficulté pour les Allemands de l'Est de s'adapter à la nouvelle société, caractérisée notamment par la montée de l'insécurité, de la criminalité et de la xénophobie.
  • Landnahme, Suhrkamp Verlag, 2004
    Un Allemand originaire des anciens territoires de l'Est perdus par l'Allemagne après la deuxième Guerre mondiale au profit de la Pologne a connu la dure vie des réfugiés en RDA. Il voit avec tristesse la montée de la xénophobie après la réunification.

Erich LOEST

  • Löwenstadt, Steidl Verlag, 2009
    L'essentiel du roman ne traite pas du "tournant", mais du destin du monument de la Bataille des Nations (commémorant la défaite de Napoléon près de Leipzig) de l'Allemagne wilhelminienne jusqu'à la chute du Mur. Les "manifestations du lundi" à Leipzig, qui ont joué un rôle déterminant dans le "tournant", sont évoquées avec précision.

Sven REGENER

  • Herr Lehmann, Eichborn Verlag, 2001

Ralf ROTHMANN

  • Feuer brennt nicht, Suhrkamp Verlag, 2009
    Le "tournant" n'est pas le sujet du roman, mais à travers la vie des personnages on entrevoit les mutations subies par certains quartiers de Berlin et la cohabitation pas toujours simple entre les anciens citoyens de la RDA et les nouveaux habitants originaires de l'ouest.

Peter SCHNEIDER

  • Eduards Heimkehr, Rowohlt, 1999
    Un chercheur allemand de l'ouest, qui travaille aux Etats-Unis, rentre en Allemagne (à Berlin-Ouest) après la réunification pour prendre possession d'un immeuble dont il a hérité à Berlin-Est, ce qui va lui valoir quelques ennuis. Description minutieuse des mutations du centre de Berlin et des rapports difficiles entre Allemands de l'ouest et de l'est.

Ingo SCHULZE

  • Simple Storys, Berlin Verlag, 1998
    A travers 29 histoires courtes, qui s'ajustent comme un puzzle ou qui diffractent la réalité comme un kaléidoscope, le lecteur doit tenter de reconstituer le parcours de nombreux personnages, dont la biographie est bouleversée par la réunification. Les anciens repères de la vie quotidienne sont perdus. La réunification n'a pas que des avantages et les rancunes datant de l'époque de la RDA ne sont pas effacées.
  • Neue Leben, Berlin Verlag, 2005
    Un énorme roman épistolaire, que je trouve personnellement un peu indigeste, mais qui traite avec précision de certains aspects de la période du "tournant" dans une petite ville du sud de l'ex-RDA. Certains passages développent des scènes ou des situations évoquées dans
    Simple Storys.
  • Adam und Evelyn, Berlin Verlag, 2008
    Des Allemands de RDA gagnent l'Allemagne de l'ouest en profitant de l'ouverture de la frontière ungaro-autrichienne. C'est, à mon avis, plus léger et plus simple que
    Simple Storys, mais littérairement moins ambitieux.

Jens SPARSCHUH

  • Der Zimmerspringbrunnen, Kiepenheuer & Witsch, 1995
    L'économie de marché fait son entrée dans l'ex-RDA. Un roman plein d'humour.

Page mise à jour le 11 avril 2010